Bilan contrasté pour la loi de 2005 sur le handicap

Bilan contrasté pour la loi de 2005 sur le handicap
publié le 01/06/2011

Six ans après la loi de 2005, destinée à aider les personnes handicapées à s'intégrer dans la société, la situation reste « contrastée », a déclaré Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d'Etat aux Solidarités, à l’occasion de l'ouverture du congrès de l'Association des paralysés de France le 4 mai dernier.

Six ans après la loi de 2005, destinée à aider les personnes handicapées à s'intégrer dans la société, la situation reste « contrastée », a déclaré Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d'Etat aux Solidarités, à l’occasion de l'ouverture du congrès de l'Association des paralysés de France le 4 mai dernier.

 

Au registre des difficultés persistantes : les « réticences et crispations du milieu scolaire », ainsi que l’accès à l’emploi et aux dispositifs de formation.

En effet, à peine 1 % des contrats en alternance, 0,7 % des contrats d’apprentissage, et 1,8 % des contrats de professionnalisation sont signés aujourd’hui avec des handicapés.

 

Un tableau à nuancer à la lumière de quelques avancées notables : le nombre d’entreprises n’accueillant aucun salarié en situation de handicap a chuté de 78 % en 6 ans. Et 200 000 enfants handicapés étaient inscrits à l’école à la rentrée 2010, soit près de deux fois plus qu’en 2005.