Environnement

 

CHIFFRES CLES

  • Plus 400 000 postes dont 157 000 en emploi privé
  • Les emplois sur la protection de l’environnement sont en légère baisse
  • Les emplois sur les activités de la gestion des ressources sont en hausse, surtout dans les énergies renouvelables (+28.7%)
  • 50 000 élèves et étudiants sont en dernière année de formations initiales en environnement. Les masters et diplômes d’ingénieurs connaissent une croissance continue de leurs effectifs (+9% par an), qui s’explique par l’attrait du secteur mais aussi la multiplication des formations proposées.

 

TENDANCES 2011

L’Office National des Forêts accueille chaque année 100 apprentis ouvriers forestiers sur une 40aine de métiers. Sans forcément s’engager sur des promesses d’embauche à la fin de l’apprentissage, il est évident que cela donne un avantage au candidat qui aura eut l’occasion de montrer ses compétences, sa motivation et son implication. Il est important dans ce métier de constituer un vivier de jeunes ouvriers qui contribuent au maintien d’activités et d’emplois en zones rurales.

Les activités liées à la gestion des eaux usées et des déchets, de la lutte contre la pollution atmosphérique représentent une forte activité en France. La notion de « développement durable » émerge au sein des activités professionnelles du milieu : conseil, communication, gestion des risques… Etc. Ces nouveaux métiers impliquent  une connaissance approfondie de la réglementation et des enjeux de la protection de l’environnement. Les formations se doivent d’être encore plus poussées.

 

FOCUS METIERS

Développeur de projets en énergies renouvelables

Il pilote des projets (du type monter un parc éolien dans une région) depuis l’identification du site jusqu’à la phase de pré construction. Il doit trouver le site idéal, coordonner les activités des bureaux d’études afin de s’assurer de la faisabilité du projet, et gérer le planning et les budgets et recruter les équipes. Il doit aussi assurer les relations avec tous les acteurs liées au projet : les élus locaux, les juristes, les représentants financiers et les propriétaires. Il identifie les risques, apportes les solutions puis rédige les rapports  qu’il soumet ensuite à son entreprise. Il doit donc avoir une solide maîtrise des techniques de gestion de projets et de bonnes connaissances techniques, juridiques et économiques du secteur des énergies renouvelables. Il doit être doté d’une grande capacité de persuasion afin de rallier toutes les parties et d’obtenir les autorisations pour démarrer la construction du projet.

  • Accessible à partir de Bac+4 tendance de recrutement à la hausse.
  • Salaire : environ 2 300€brut par mois.