“Chaque année, à partir du mois de janvier jusqu’au mois d’avril, nous lançons une campagne de recrutement“

Jean-Pierre Ramelet, Délégué Général
publié le 04 avril 2014
Grâce à l’association Hanvol créée en 2010, l'industrie aéronautique et spatiale se mobilise pour la formation et l'insertion dans l'emploi des personnes handicapées. Jean-Pierre Ramelet qui  a été nommé Délégué général de l’association en janvier 2014, nous présente plus en détail les différentes missions. 

Pouvez-vous nous parler de l’association Hanvol ?

Cette association a pour objectif de favoriser l’insertion des personnes handicapées, en les formants aux métiers de l’industrie et de l’aéronautique. Elle a été créée en 2010, par six grandes entreprises (Thalès, UTC Aerospace Systems, Safran, Dassault, Astrium, MBDA) avec le soutien du GIFAS (Groupement des industries Française Aéronautique et Spatiale) et de l’Agefiph. Depuis sa création, d’autres entreprises ont rejoint l’association, Airbus et Assystem en 2012 et Liebherr-Aerospace et P3 Voith Aerospace, en 2013. Les grandes entreprises du secteur ont créé cette association pour répondre aux difficultés de recrutement sur des métiers en tensions du secteur de l’aéronautique.
 
Quelles sont les principales missions ?

Notre activité principale est le recrutement, mais nous avons également un rôle d’intermédiaire avec les différentes institutions de recrutement (Pôle Emploi et Cap Emploi) afin de récupérer un maximum de CV. En 2013, près de 8000 candidats ont été orientés par Pôle Emploi.
 
Comment fait-on pour postuler aux offres d’emploi de l’association ?

Chaque année, à partir du mois de janvier jusqu’au mois d’avril, nous lançons une campagne de recrutement. Etant donné que nous sommes implantés dans la région de Toulouse et de Paris, nous faisons appel au Cap Emploi de ces deux villes, en leur présentant les différents types de profils que nous recherchons. Les candidats peuvent également s’informer sur les offres proposées et postuler directement sur notre site.
 
Pouvez-vous nous décrire les différentes étapes de sélection ?

Nous travaillons avec le cabinet de recrutement Adhere RH, spécialisé dans la candidature de travailleurs handicapés qui analyse les CV et établit une première sélection. Ensuite, un premier entretien téléphonique de motivation est proposé aux candidats sélectionnés, afin d’évoquer leur projet professionnel et les différentes contraintes liées à leur handicap.
 
A l’issue de ce premier rendez-vous, les candidats sont convoqués à une journée de présentation des métiers et à des entretiens individuels. Les candidats retenus, sont présentés directement aux entreprises ou ils suivent une pré-formation de 10 semaines pour suivre une remise à niveau, découvrir les métiers de l’aéronautique se mobiliser sur leur projet et également être formé aux entretiens de recrutement.

Quels sont généralement les profils recherchés ? Et les types de contrats proposés ?

Tous les profils sont concernés, du niveau CAP, Bac Pro, Bac+2, Bac+3 à Bac+5. Les entreprises du secteur  aéronautique et spatial proposent des contrats d’apprentissage et/ou de professionnalisation de un à trois ans, sur les métiers suivants :

Ajusteur-Monteur, Contrôleur, Opérateur sur machine à  commande numérique, Opérateur, usinage,  Chaudronnier, Préparateur méthodes, Technicien électronique, Dessinateur projeteur, Ingénieur développement logiciel, Ingénieur mécanique, Ingénieur systèmes embarqués, Logisticien,  Assistant ingénieur, Qualiticien, Assistant RH…
 
Pensez-vous que le secteur de l'industrie aéronautique et spatiale continuera à recruter en 2014 ?

Oui, la formation des personnels de l’aéronautique est souvent longue et les entreprises doivent anticiper pour avoir des techniciens opérationnels au moment voulu. Il est donc essentiel d’assurer un recrutement continu.
 
Combien de personnes ont été recrutées durant ces dernières années ?

Sur l’année 2012, sur 923 CV reçus, nous avons eu 88 candidats sélectionnés et 53 ont été retenus à l’issue des entretiens et des tests. Sur ces 53 postulants: 34 sont partis  en pré-formation et 19 ont été présentés directement. Au total 25 contrats signés dont 18 dans le secteur Aéronautique.
 
Quels sont vos objectifs pour 2014 ?

Continuer à améliorer le taux d’insertion des personnes en situation de handicap en leur assurant une formation qui les prépare au mieux aux besoins des entreprises et en accompagnant ceux qui sont proches de l’emploi. Notre premier objectif est de trouver des solutions pour placer le plus de candidats possible en entreprise, à cet effet nous travaillions également en collaboration avec des agences d’intérim.


Propos recueillis par Olivier Angelini