“ La formation des personnes handicapées est devenue une priorité “

Stéphane Clavé, Directeur Général de l’association
publié le 15 novembre 2013
Depuis 25 ans, l’Agefiph s’engage en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Malgré de nombreuses actions mises en place le taux de chômage des personnes handicapées reste élevé. Pour faire face à cette situation l’Agefiph mise sur la formation et notamment l’alternance. Interview de Stéphane Clavé, Directeur Général de l’association.

Quel est votre parcours professionnel ?
 
J’ai été nommé Directeur Général de l’Agefiph par intérim, en avril dernier, suite au départ à la retraite du précédent directeur. J’ai été auparavant directeur de l’audit et des affaires juridiques et délégué régional pendant une dizaine année au sein de l’Agefiph. Avant d’intégrer l’association, je travaillais au sein du ministère de l’emploi et de la solidarité, en charge de la thématique de l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Pouvez-vous nous présenter les principales missions de l’Agefiph ?
 
L’Agefiph, l’association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées, a été créée par la loi en 1987. Elle a avant tout pour mission depuis 25 ans de développer l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Pour cela, l’Agefiph a élaboré une offre d’intervention permettant d’apporter aux entreprises et aux personnes handicapées des aides financières, des services et des prestations (gratuitement), grâce notamment à son réseau de partenaires-services (Sameth, Cap Emploi, Ather).
 
Nos interventions sont très diversifiées et concernent plusieurs domaines (la formation en alternance, l’aménagement des postes de travail, le recrutement, le maintien dans l’emploi, la sensibilisation des employeurs etc.) A titre d’exemple, en 2012 l’Agefiph a financé 200 000 interventions auprès des  personnes handicapées et 105 000 auprès des entreprises.

Selon la dernière étude de la Dares, le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois plus élevé que celui de la population totale, quelles sont les raisons ?
 
Aujourd’hui, le taux de chômage des personnes handicapées dépasse les 20%. A la fin de l’année 2012, on comptait 360 000 personnes handicapées en recherche d’emploi. Parmi les principales causes de cette situation difficile, la crise économique qui freine le recrutement des entreprises et le niveau de travailleurs handicapés des candidats, dont plus de 77% ont un niveau inférieur au BAC.
 
Un constat toutefois, encourageant : le nombre de salariés handicapés présents au sein des entreprises soumises à d’obligation à l’emploi a augmenté de 62% en 10 ans, passant de 210 000 en 2000 à 337 000 en 2010. Cela montre qu’en 10 ans d’actions, la mobilisation des entreprises est de plus en plus importante.
 
Face à cette situation économique difficile, l’Agefiph s’engage dans la formation des personnes handicapées, en y consacrant un tiers de son budget global pour 2013 (soit 147 M€) avec également la mise en place d’un plan alternance (contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage)et en s’engageant à compter du mois de mai 2013 à hauteur de 15 millions d’euros pour des formations complémentaires.
 
Pensez-vous qu’il faille augmenter les pénalités pour que les entreprises réagissent face au handicap ?
 
Les employeurs recrutent des compétences et des talents ; ceux des personnes handicapées sont nombreux et nous devons faire en sorte que les travailleurs handicapés aient les compétences recherchées par les entreprises. La motivation des personnes handicapées est réelle et de nombreux employeurs le soulignent.
Aujourd’hui, 92% des entreprises assujetties emploient directement ou indirectement des travailleurs handicapés ; cela démontre l’efficacité de l’accompagnement des entreprises et que les priorités de l’Agefiph sont de nature à les aider dans leur progression vers l’atteinte du taux de 6%.
 
Quelles seront vos priorités en 2014 pour favoriser l'intégration professionnelle des personnes en situation de handicap?
 
La formation des personnes handicapées est devenu une priorité, nous souhaitons développer les partenariats avec les différents acteurs concernés (Conseils régionaux, Opca notamment). L’alternance est le moyen par excellence pour accéder à l’emploi et lever les préjugés. Nous allons également continuer nos actions sur l’insertion et le maintien dans l’emploi.
 
Du 18 au 24 novembre aura lieu la 17ème édition de la semaine pour l’emploi des personnes en situation de handicap, quelles actions mettez-vous en place ?
 
Les investissements pour la semaine pour l’emploi des personnes handicapées sont très importants en région. Les 20 délégations régionales de l’Agefiph vont se mobiliser pour organiser et participer à des évènements.
 
L’axe fort de cette 17ème édition est la formation, avec un zoom sur l’alternance. “ Plus que jamais mobilisés autour de la formation“ tel est notre phrase d’accroche présente sur notre site dédié à la SEPH.
Cette année nous avons souhaité  redynamiser notre site internet pour le rendre plus attractif et apporter de nouvelles rubriques, comme la question du jour (tous les jours une nouvelle questions est posé  sur la thématique emploi et handicap)  et “A vous de jouer“, qui est un jeux vidéo SecretCam Handicap.
 
On y retrouve également les 290 évènements sur une carte de France (colloques, salon, forums etc.). Nous avons ainsi une réparation géographique de l’ensemble des nos actions en région.
 
Enfin, nous allons également renouveler nos principales actions :
 
  • Un jour un métier en action : une entreprise accueille, sur une journée, un ou plusieurs demandeurs d’emploi handicapés pour leur permettre de découvrir un poste de travail, un métier, une entreprise, un secteur d’activité, aux côtés du salarié qui occupe le poste.
 
  • Web-TV Handichat : une web-TV, émettant en direct 11 heures par jour, tout au long de la semaine : plus de 55 heures de programmes dédiés à l’emploi des personnes handicapées. 
-11 chats par jour : 1 chat conseil et 10 chats entreprises,
-50 entreprises qui répondent aux questions des personnes handicapées,
-Des émissions conseil pour aider les personnes handicapées à trouver un emploi, à évoluer, à se former, à créer son entreprise ou à rédiger son CV,
  • Des reportages, des interviews de personnalités et des émissions avec Grégory l’ambassadeur de l’Agefiph.
Cinq jours, cinq thématiques :
 
Chaque jour tout au long de la journée, retrouvez des témoignages, des conseils, des échanges avec des spécialistes de l’emploi et du handicap autour des thématiques suivantes :
 
Lundi 18/11 : Trouver un emploi
Mardi 19/11 : Faire reconnaître et compenser son handicap
Mercredi 20/11 : S’orienter et se former
Jeudi 21/11 : Conserver son emploi et évoluer professionnellement
Vendredi 22/11 : Créer son entreprise
 
  • Le Job studio : Apprendre aux personnes handicapées à présenter le meilleur d’eux-mêmes (savoir-être) et à valoriser leurs compétences professionnelles (savoir- faire), en amont de l’entretien de recrutement
 

Propos recueillis par Olivier Angelini