"Le handicap devient de plus en plus une priorité pour les entreprises"

"Le handicap devient de plus en plus une priorité pour les entreprises"
Jacky Lépicier, Directeur
publié le 07 décembre 2012
Faciliter l'accès des réunions de service à un collègue de travail malentendant, ou encore accompagner à distance la mise en œuvre d'un produit ou d'un service chez des clients atteints de surdité, c’est désormais possible avec la formation Rédacteur Vocal. Le groupe Esaip à mise en place cette formation pour répondre aux besoins des entreprises en matière de politique handicap.

D’où est venue l’idée de créer ce type de formation ?

Cette formation est née d’un besoin de la part des entreprises qui souhaitent accompagner les salariés sourds et malentendants au quotidien.  Plusieurs grandes entreprises se sont associées à la mise en place de cette formation (Total, Technip, Casino, Crédit Agricole …). L’objectif principal pour les entreprises  était de trouver une solution pour faciliter les échanges lors de réunion par le biais d’un outil qui aide à la traduction. Le groupe ESAIP a pris en charge le projet en collaboration avec le CENTICH pour mettre en place la formation de rédacteur vocal en partenariat avec la société Visuel-Vox, qui propose la technologie de la reconnaissance vocale, pour donner, par l'écrit, le contenu des informations échangées.

Quelles sont les matières enseignées ?

Les modules enseignés permettent aux candidats d’avoir une meilleure connaissance du handicap et de son environnement professionnel. Les quatre grands thèmes abordés sont :
  • La déficience auditive et surdités,
  • L’environnement professionnel,
  • La sémantique et linguistique,
  • Le métier de rédacteur vocal.

A qui s’adresse-t-elle ?  

Cette formation, s’adresse principalement aux salariés occupant déjà un poste dans une entreprise, mais aussi aux demandeurs d’emploi qui souhaitent développer une double compétence. Elle permettra pour la structure, d’accueillir plus facilement du personnel, ou de recevoir des clients ou des visiteurs ayant un handicap auditif.

Le tarif de la formation est de 8760 € par stagiaire mais ce montant peut être pris en charge dans le cadre d'un plan de formation, d'un DIF, d'une mission ou d'un fond handicap ou par un OPACIF. La formation dure 30 jours, soit 210 heures en centre et 5 jours de stage dans une structure spécialisée.

Pouvez-vous nous décrire les différentes étapes de recrutement ?

La sélection se fait sur dossier, suivie d’un entretien avec des spécialistes du métier. Cette année, les cours commenceront à partir du mois de mars. Afin de proposer un accompagnement de qualité, nous souhaitons travailler avec un petit groupe d’environ 8 personnes.

Quels sont les débouchés ?

Le handicap devient de plus en plus une priorité pour les entreprises, cette formation s’adresse plus largement aussi bien à des assistantes de direction qu’à des collaborateurs de personnes sourdes ou des personnels d’accueil en collectivités, qui souhaitent se spécialiser et avoir une double compétence. A l’issue de la formation les candidats obtiennent un certificat de capacité.



 
Propos recueillis par Olivier Angelini