“Les entreprises sont de plus en plus exigeantes dans leurs critères de recrutement”

Pauline Raud, Responsable des Rédactions
publié le 01 août 2013
Malgré les difficultés à trouver une entreprise d'accueil, l'alternance attire de plus en plus de jeunes depuis ses dernières années. La rémunération et le double statut étudiant/salarié sont les principaux avantages, mais la voie de l'alternance ne convient pas à tous les profils et il est récomandé de bien préparer son projet professionnel. Entretien avec Pauline Raud, responsable des rédactions, Groupe Média Etudiant (Alternance.fr).

Quelle sera la tendance en 2013 sur les recrutements en alternance et quelles sont les entreprises qui vont recruter?

Depuis 2 ans l’alternance connaît un succès grandissant, les entreprises recherchent constamment des candidats et les écoles mettent en place de plus en plus de formations. Seuls les CFA proposaient des formations en alternance, aujourd’hui les universités et les grandes écoles de commerces proposent des masters en alternance (Groupe ESC, notamment Groupe ESC Montpellier et SUP DE CO). 

Malgré la crise, les entreprises sont toujours à la recherche de candidats en alternance. Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration recrute régulièrement. A titre d’exemple le groupe Vatel propose de nombreuses formations. D’autres secteurs sont également en demande, le secteur du transport et de l’énergie recrute des alternants sur des métiers techniques (Dalkia, SNCF), le secteur du commerce et de la grande distribution (Carrefour Market, Dia, Simply Market, Auchan etc.), le BTP (Eiffage, Vinci).

Quels sont les profils les plus recherchés ?

Cela dépend bien évidemment de la formation choisie, mais généralement les entreprises recherchent des candidats très motivés et dotés d’une grande maturité. Elles sont également très attentives à la cohérence du projet professionnel du candidat et de son parcours global.

De plus en plus d’entreprises passent par la voie de l’alternance pour recruter des personnes en situation de handicap, pour quelles raisons ? 

Depuis la loi de 2005 qui réaffirme l’obligation d’emploi d’au moins 6 % de travailleurs handicapés au sein de leur effectif, les entreprises sont de plus en plus sensibilisées au handicap. De plus les contrats en alternance sont pris en compte dans le cadre du quota des 6%. L’alternance permet également de former les candidats sur des métiers spécifiques et de vérifier leurs compétences. 

Par exemple l’association HANVOL a lancé dernièrement une campagne de recrutement en alternance dans le secteur de l’industrie aéronautique et spatiale afin de transmettre les candidatures aux  entreprises adhérentes de l’association (Hales, Safran, Astrium, Dassault, MBDA, UTC, Aerospace System).

Malgré cela les candidats peinent à trouver une entreprise pourquoi ?

Les entreprises sont de plus en plus exigeantes dans leurs critères de recrutement. Intégrer une personne en alternance demande un investissement important (temps de formation sur une période de 12 à 24 mois). 

De nombreuses entreprises ont été déçues et deviennent craintives à l’idée de recruter en alternance, d’ou l’importance d’avoir un projet professionnel précis avant de se lancer dans cette voie. Néanmoins, les grandes entreprises ont les moyens de recruter, notamment par rapport aux mesures gouvernementales (quotas de 4% d’alternants  pour les entreprises de plus de 250 salariés) et aux avantages financier et fiscaux (crédit d’impôt, exonération des charges patronales). 

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’alternance pour un candidat ?

Tout d’abord les diplômes en alternance ne sont pas dévalorisés et ont la même équivalence sur le CV.

Les avantages : 
 

  • Indépendance financière,
  • Frais de scolarité pris en charge,
  • Première longue expérience professionnelle,
  • Rencontres professionnelles
  • Double statut étudiant et salarié (l’alternant continue à bénéficier des avantages de la carte étudiant)
  • Mise en pratique des cours théoriques

Les inconvénients :
 

  • Rythme soutenu,
  • L’alternance demande une grande capacité d’organisation,
  • Difficulté à trouver une entreprise,
  • 5 semaines de congés payés.

Pouvez vous nous expliquer la différence entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ?

Ce sont les deux principaux contrats proposés par les écoles et les organismes de formation. Le contrat d’apprentissage s’adresse aux 16-25 ans (il n’ y a pas de limite d’âge pour les personnes en situation de handicap) et il peut être réalisé dans le secteur privée et public. L’alternant perçoit un salaire de 25 à 78% du SMIC. 

Le contrat de professionnalisation, autrefois nommé contrat de qualification, s’adresse aussi au 16-25 ans mais également au plus de 26 ans en recherche d’emploi. En revanche il est effectué uniquement dans le secteur privé. Pour la rémunération elle se situe entre 55% et 85% du SMIC.